Photo
Condition des femmes et le Partenariat

"Favoriser une culture partenariale en Église, c'est favoriser
 l'humanisation. La relation partenariale en Église se forge dans l'être ensemble pour la mission".

Vers une culture partenariale en Église.
Cahier de spiritualité ignatienne.

 


Journée Internationale des femmes 2015
Un déjeuner a eu lieu le vendredi 6 mars 2015, organisé par le comité de la Condition des femmes et du Partenariat du diocèse. Plus de 75 personnes ont accepté l'invitation, ainsi que trois conférencières qui ont partagé leur expérience et leurs visions concernant la place des femmes dans la société actuelle. Il s'agit de Mmes Julie Dufour, conseillère municipale de Shipshaw - Renée Simard, dir. générale de la Coopérative funéraire du Fjord et Hanny Rasmussen, Fédération québécoise des organismes communautaires Famille. Conférences des plus intéressantes.

Mmes Renée Simard, dir. générale de la Coopérative funéraire du Fjord, Laura Laroche, Viviane Villeneuve, Claudia Dallaire (toute trois du Comité diocésain, dont la responsable est Viviane Villeneuve), Julie Dufour, conseillère municipale de Shipshaw et Hanny Rasmussen, Fédération québécoise des organismes communautaires Famille.


DÉJEUNERS "Partenaires... Donnons-nous la main"
Ces rendez-vous sont des déjeuners thématiques, qui ont pour objectif de rassembler des femmes, de les informer, de les solidariser face aux événements humains et sociaux. Toutes les personnes intéressées sont invitées à y participer.

Au Restaurant Coq Roti de Chicoutimi, à 9h00

  • Le jeudi 3 décembre 2015
  • Le jeudi 11 février 2016
  • Le mardi 8 mars 2016 au Montagnais (journée de la femme)
  • Le jeudi 28 avril 2016

Il est important de s'inscrire auprès de Josée Lamarre au 418-543-0783, poste 235
ou par courriel:  josee.lamare@evechedechicoutimi.qc.ca


À lire...

Du pain sur la planche
- Texte de Sylvie Villeneuve, paru dans la revue En Église, Juin 2014
Il faut envisager de nouveaux combats, de nouveaux défis pour les mouvements qui militent pour l'avancement des femmes. Il faut continuer d’intervenir, car de nouvelles situations troublantes apparaissent, des comportements questionnant comme les mères porteuses, leur coût social entre autres, la procréation assistée, la légalisation de la prostitution, les enlèvements massifs de jeunes par des terroristes, qui sont ensuite utilisées comme monnaie d’échange.

Il faudra maintenir l’équilibre. La tolérance ou non du voile islamique, un symbole d’inégalité pour les québécoises, qui selon certaines musulmanes averties, ne constitue que la pointe de l’iceberg de la montée de l’intégrisme. Également, l’hyper sexualisation des plus jeunes filles, un retour de la femme objet, comme par exemple les galas de mini-miss. Lire le texte intégral >

• "Une clef à la portée de chacune..."  Texte de Lucile Tremblay >
  "Hommage à ces femmes d’inspirationLire le texte >

Et si nous rêvions notre Église d’aujourd’hui et de demain
Le Comité de la condition des femmes et du partenariat a rêvé lors de sa journée d’évaluation de l’année, tenue le mercredi 29 mai 2013. 
Voici donc notre rêve: 
Une Église qui repose sur les personnes baptisées, où chaque personne est appelée à discerner et à mettre en exercice leur charisme, l’appel que l’Esprit leur a donné.
Une Église où les responsables sont au service de ce discernement.
Une Église qui reconnaît l’amour de Dieu en toute chose, donc qui n’a pas de frontière et qui croit que Dieu la précède dans ce monde tel qu’il est.  Lire le texte >

40 ans de ténacité des femmes en Église 1971-2011
Nous étions 150 femmes et quelques hommes à venir manifester notre solidarité pour la cause des femmes en Église à la maison mère des Sœurs de la Charité de Québec, à Québec.  En 1971, le cardinal George B. Flahiff de Winnipeg transmettait au Synode à Rome, au nom de l’épiscopat canadien, cette demande urgente : « qu’une commission étudie en profondeur la question des ministères féminins dans l’Église ». Les femmes de l’Ouest canadien avaient transmis aux évêques canadiens leur requête pressante qui avait été entendue. Quarante ans plus tard, que pouvons-nous célébrer?

30 années de "Modèles et de Mots d'Elles"
Ce thème évoque avec réalisme le chemin parcouru par les répondantes du Réseau depuis 1981.  Le Réseau n'aurait pu grandir en âge et en sagesse, sans la collaboration et ses ouvrières dans les diocèses, l'appui du Comité épiscopal des affaires sociales et l'importance du témoignage et de la présence des femmes dans le monde.  Observez les fruits de cette présence dans l'Église.
Lire la suite >

Un contexte politique propice aux reculs
Au Québec, alors que la ministre à la Culture et à la Condition féminine mène présentement une Commission parlementaire sur le bilan du plan d’action 2007-2010 « pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait », son gouvernement est en train de déconstruire le système de santé et de service publics qui a pourtant été déterminant pour permettre aux femmes de se dégager de nombreuses tâches, qui leur étaient traditionnellement dévolues, (pensons par exemple aux soins aux proches malades), de s’émanciper, et d'avoir accès à des emplois de qualité et syndiqués. 
Lire la suite >

Le language inclusif...
Pourquoi?  Parce que les mots rendent justice!
Lire et imprimer le document >